Internes étrangers

Accueil des internes européens en pratique

Cette annexe reprend les démarches à réaliser avant et au moment de votre arrivée en France de façon chronologique pour perdre le moins de temps possible. Des différences peuvent exister d’une région à l’autre, n’oubliez pas de contacter le syndicat d’internes de la ville que vous choisirez (les coordonnées de l’ensemble des structures sont sur le site de l’ISNAR-IMG).

Pour les traductions de documents en français, renseignez vous auprès de l’ambassade de France dans votre pays.

  • Préparer avant l’arrivée en France :
  • Une traduction des diplômes en français ;
  • Un extrait de casier judiciaire traduit en français ;
  • Un extrait de naissance traduit en français ;
  • Un certificat attestant de vos vaccinations obligatoires en  France ;
  • Un certificat médical d’un praticien hospitalier d’aptitude physique et psychiatrique à l’exercice d’interne, en français ;
  • Une radiographie pulmonaire et une photo d’identité récente.
  • Améliorer son niveau de français (avec des cours privés si besoin) avant d’arriver en France.
  • Après le choix de sa ville d’affectation, contacter les associations locales et les affaires médicales pour voir plus d’informations sur les démarches à suivre et les dates importantes.
  • Demander aux associations locales les possibilités d’accès à un logement pour venir plus tôt.
  • Rechercher un plan de la ville d’affectation.
  • S’informer sur les dates exactes de choix de stage auprès de l’association locale.
  • S’adresser et se présenter au DUMG (Département Universitaire de Médecine Générale) de votre ville d’affectation.
  • Se présenter aux Affaires Médicales du CHU (Centre Hospitalier et Universitaire). Leur demander une attestation de logement provisoire et un contrat de travail.
  • S’adresser à la scolarité pour connaître les modalités d’inscription à l’Université (informations également disponibles sur le site de votre faculté dès le mois de Juillet-Aout) et y déposer les copies de ses diplômes traduits.
  • Ouvrir un compte bancaire.
  • Obtenir un numéro de téléphone français en souscrivant à un forfait.
  • Après le choix de stage, s’adresser aux Affaires Médicales de l’hôpital d’affectation, et y déposer le dossier.
  • Demander une chambre à l’internat et une attestation de logement.
  • Souscrire une Responsabilité Civile et Professionnelle (les structures locales peuvent vous aider car ils ont souvent un partenariat avec une assurance ou une mutuelle pour avoir accès à une RCP).
  • Pour les internes arrivant de Roumanie ou de Bulgarie, s’adresser au département d’autorisation de travail de la Préfecture quand vous avez l’attestation du domicile pour obtenir votre attestation de travail.
  • Se renseigner à la Caisse Primaire d’Assurance Maladie pour votre dossier carte vitale.
  • Voir la scolarité quand vous avez votre numéro de sécurité sociale.

Problématiques de l'accueil des internes européens

Nous avons tenté d’identifier et de répondre aux points les plus épineux rencontrés par les internes européens de médecine générale.

1. Langue française

1. Constat

Nous en profitons pour vous rappeler que la maîtrise de la langue française est une nécessité. Le niveau de langue française peut être très variable d’un interne à l’autre allant de la personne bilingue à la méconnaissance totale de la langue. Ces problèmes d’expression peuvent rendre la réalisation des fonctions d’interne difficile à accomplir.

2. Propositions

Il existe dans certaines villes des cours de français dispensés à la Faculté de médecine ou dans les autres Facultés (notamment pour les étudiants Erasmus) et parfois avec l’aide des associations locales.

Nous vous conseillons de prendre contact avec votre association locale ou votre DUMG1 afin qu’ils vous renseignent sur les cours de langue française pouvant être dispensés dans votre Faculté. Il peut s’agir de cours intensifs en fonction des Facultés.

Dans plusieurs villes, vous trouverez également l’Institut de français DELF52 / DALF63 qui propose des cours intensifs avec la possibilité de se mettre à niveau très rapidement. Ils sont aussi habilités à vous délivrer une attestation de niveau B1/B2/C.

2. Logement

1. Constat

La majorité des futurs internes européens rencontre des difficultés de logement lors de la période de transition entre leur pays d’origine et la France, notamment entre le choix et le début du stage.

2. Propositions 

Dès que vous connaissez votre ville d’affectation d’internat, nous vous conseillons de contacter votre association locale d’internes de médecine générale. Ils pourront peut être vous proposer des solutions de logement transitoire ou vous orienter vers des structures louant des appartements.

Pour faciliter vos futures démarches administratives, nous vous encourageons à vous procurer une attestation de logement dès que vous aurez un domicile. Vous pouvez en faire la demande auprès des affaires médicales si vous êtes logé à l’internat ou auprès de votre propriétaire si vous êtes locataire.

3. Administratif

Constat

Seuls dans un pays inconnu, les internes européens sont souvent en difficulté face à l’administration française. Ils perdent beaucoup de temps à identifier chaque institution. Ces démarches restent un élément souvent compliqué pour les internes.

2. Propositions

Les démarches administratives à l’arrivée en France sont nombreuses :

  • Dossier à remettre au service des Affaires Médicales ;
  • Ouverture d’un compte bancaire ;
  • Obtention d’une carte de séjour et d’une autorisation de travail (pour les internes bulgares et roumains) ;
  • Inscription à la Faculté ;
  • Obtention de la Carte Vitale ;
  • Obtention d’une carte de mutuelle ;
  • Souscription d’une Responsabilité civile professionnelle.

Vous trouverez ci-dessous une liste non exhaustive des documents qu’il est nécessaire de posséder lors de votre arrivée en France afin de faciliter vos démarches administratives. Nous vous conseillons de faire traduire ces documents en français.

Nous vous suggérons donc de préparer votre dossier avant votre arrivée en France avec :

  • Un diplôme ou une attestation de fin de 6ème année de médecine ;
  • Un certificat de vaccination ;
  • Une radiographie pulmonaire ;
  • Un certificat médical attestant la non contre-indication physique et mentale à la pratique de la médecine, établi par un médecin hospitalier ;
  • Le certificat de naissance ;
  • Une photocopie de votre carte d’identité ;
  • Une photocopie de votre permis de conduire et si possible l’obtention d’un permis de conduire international ;
  • Une assurance maladie souscrite dans son pays pour un minimum de trois mois valable après l’arrivée en France ;
  • Un extrait de casier judiciaire ;
  • Des photos d’identité ;
  • Un numéro de téléphone français portable ou fixe où vous pouvez être joignable ;
  • Les frais d’inscription pour la Faculté.

Vous pourrez vous rapprocher des affaires médicales de votre CHU4 pour demander :

Ces pièces peuvent être demandées pour l’ouverture d’un compte bancaire, pour déposer un dossier de demande de carte de séjour à la Préfecture (internes bulgares et roumains) et pour faciliter les démarches pour obtenir un logement.

Il faut justifier de trois mois de salaire pour prétendre à bénéficier de la carte vitale. Vous pouvez vous renseigner sur le site www.ameli.fr.

4. Stage et formation

1. Constat

L’interne européen arrivant en France a suivi son cursus de médecine dans son pays d’origine. Malgré de nombreuses réformes européennes visant à unifier les études médicales, les cursus diffèrent toujours.

2. Propositions

Nous vous conseillons de contacter, dès le début de votre internat, le DUMG pour savoir si vous pouvez bénéficier d’un tuteur dédié. Il pourra vous conseiller pour poursuivre votre formation dans les meilleures conditions. N’hésitez pas à lui poser toutes vos questions.

Votre premier mois de stage risque d’être plus difficile que les autres, il vous faudra du temps pour vous adapter et vous familiariser avec la pratique de votre service. Dans la mesure du possible, essayez de voir avec vos co-internes pour ne commencer les gardes qu’à partir du 2ème mois. Il y aura ainsi un mois où vous n’aurez pas à vous soucier des gardes en plus du stage. Elles pourront être à récupérer par la suite.

Il pourrait être intéressant de faire le premier stage dans un service où vous serez le seul interne européen. Mettez-vous en relation avec votre DUMG pour savoir si cela est possible.

 


1 Département Universitaire de Médecine Générale
2 Diplôme d'études en langue française
3 Diplôme approfondi de langue française
4 Centre Hospitalier Universitaire

Accueil des internes européens - Guide

1. Contexte

Nous avons décidé d’élaborer ce guide afin de pouvoir vous aiguiller pour débuter votre internat de médecine générale en France.

Il a pour objectif de répondre à certaines de vos questions. Nous espérons qu’il vous permettra d’appréhender la législation française concernant les internes ressortissants d’un pays européen1 et de répondre à certaines problématiques de langue française, de logement, d’administration, de stage et de formation que vous pourriez rencontrer.

Ce guide est un outil destiné à faciliter votre arrivée en France. N’hésitez pas à nous faire remonter vos remarques, afin de l’améliorer au fil des ans.

2. Rappels législatifs

Dès lors que vous faites le choix de réaliser votre internat en France, vous avez le même statut et donc les mêmes obligations pendant votre internat qu’un interne français, et ce, indépendamment de votre nationalité. Vous trouverez en annexe quelques rappels législatifs.

  • Tous les étudiants ayant fait leurs études médicales et étant ressortissants d’un pays de l’Union Européenne ont la possibilité de s’inscrire aux ECN2 et de continuer leurs études en France.
  • Le Processus de Bologne qui vise à établir la construction de l'espace européen de l'enseignement supérieur a été initié en 1998 par quatre pays (Déclaration de la Sorbonne), et est aujourd’hui signé par 47 pays. Son objectif initialétait de « faire du continent européen un vaste espace sans frontières où la mobilité des étudiants et des enseignants chercheurs est naturelle et rende cet espace européen lisible et attractif vis-à-vis du reste du monde. »

 


1 Ressortissants des Etats membres de l'Union européenne ou des autres Etats parties à l'accord sur l'Espace économique européen, de la Confédération helvétique ou de la Principauté d'Andorre.
2 Épreuves Classantes Nationales

Antidote 21 (4ème trimestre 2012)

Médecine et Société

  • Le CESP vu par Marjorie SOUFFLET-CARPENTIER (DGOS).
  • Secteur 2 : mode d’emploi.
  • Accès aux soins ou rémunération des médecins ?

À la loupe 

  • Présentation et logistique du congrès.
  • Table ronde 1 : « S’il te plaît, dessine-moi un interne ».
  • Atelier 1 : « Émotion : un non-dit au sein de notre exercice ».
  • Atelier 2 : « L’interne : étudiant et déjà professionnel ».
  • Atelier 3 : « Quand le soin rencontre l’engagement ».
  • Atelier 4 : « Compagnonnage en médecine : mimétisme ou échange ? »
  • Table ronde 2 : « La société : au service de la relation patient-médecin ? »
  • Présentation du Prix Alexandre VARNEY.

Ici ou ailleurs

  • Interview d’un interne étranger.
  • Médecin de bord des expéditions australes françaises : « Quand la corne de brume remplace le bip des urgences ».

Question d'internes

  • Temps de travail des internes.

 

Fichier complet: 

Antidote 12

Éditorial

Médecine et Société

  • Droit de remplacement pour les internes étrangers
  • Notre TCEM évolue, nous aussi
  • L'année-recherche : quel intérêt, quelles avancées ?

À la loupe

  • FMC, séminaires et groupes de pairs : initiation a la formation continue
  • DESC : lesquels ? Comment ?
  • En cours ou en congé ?
  • Thèse : le parcours du combattant

Ici ou ailleurs

  • Octobre 2010 dans 26 facs de Métropole et d'Outre-mer
  • Consultations médicales en milieu carcéral a Lille

Question d'internes

  • Disponibilité et gardes

Fichier complet: 
S'abonner à Internes étrangers