Espace Presse » Ils en parlent

Ils en parlent

Recertification : les étudiants sont satisfaits, les jeunes généralistes moins
05/11 –
Quant aux futurs généralistes de l’Intersyndicale nationale représentative des internes en médecine générale (ISNAR-IMG), ils « partagent les conclusions du rapport pour l’évaluation et l’appréciation régulière des compétences ». L’intersyndicale « salue tout particulièrement l’attention spécifique portée à la qualité de vie (…) dans ce nouveau processus ». (Source)
________________________________________________________________________________________________________
Recertification : feu vert des jeunes médecins

05/11 – Le cycle périodique (tous les six ans) proposé par le Pr Uzan fait consensus. « Ce n’est pas trop rapproché, ça ne crée pas de lourdeurs », commente Pierre Guillet, 1er vice-président de l’Intersyndicale nationale autonome représentative des internes de médecine générale (ISNAR-IMG). (Source)
________________________________________________________________________________________________________

« Nous voulons un DES indépendant de l’industrie », clame Lucie Garcin, nouvelle présidente de l’Isnar-IMG

24/10 – Lucie Garcin est devenue la 22 e présidente de l’Intersyndicale nationale autonome représentative des internes en médecine générale (Isnar-IMG), le week-end dernier. La qualité du DES de médecine, l’indépendance du cursus ou encore la prévention des risques psychosociaux figurent parmi les dossiers prioritaires de l’interne de 25 ans en première année à Lyon. (Source)
________________________________________________________________________________________________________

Lucie Garcin, nouvelle présidente des internes de l’ISNAR-IMG

22/10 – L’InterSyndicale nationale autonome représentative des internes de médecine générale (ISNAR-IMG) change de tête. Lucie Garcin, 25 ans, interne en médecine générale à Lyon, a été largement élue dimanche 21 octobre par le conseil d’administration du syndicat (19 suffrages exprimés, 18 voix pour, 1 abstention). (Source)
________________________________________________________________________________________________________
• Carabins et internes auscultent le plan Macron : de bonnes idées… et des risques !

 19/09 – Les futurs généralistes estiment que le travail interpro est devenu« incontournable ». « Cela semble être le bon niveau d’organisation, explique Maxence Pithon, président de la structure jeune. Ces coopérations permettront d’utiliser au mieux les compétences de chacun au service des patients et de leur parcours de soins. Elles devront également optimiser la réponse aux soins non programmés et la permanence des soins ambulatoires »(Source)
________________________________________________________________________________________________________
• Les jeunes médecins saluent la fin du numerus clausus et des ECNi, trop théoriques

19/09 – Les internes de l’ISNAR-IMG (internes de médecine générale) accueillent pour leur part « plutôt bien » la fin des examens et des concours théoriques. « L’enjeu sera d’assurer une cohérence entre les 2e et 3ecycles afin d’éviter le couperet actuel des ECNi », estime Maxence Pithon, président de l’ISNAR-IMG. (Source)
________________________________________________________________________________________________________

• Suspectés par le président des doyens de manquer de « valeurs citoyennes », les jeunes médecins répliquent

07/09 – « Aujourd’hui, il remet en cause les valeurs des étudiants en médecine. Pourtant, chaque jour, des étudiants partent en stage avec un ensemble de valeurs, (…) qu’ils sont prêts à partager avec les patients », soulignent ce vendredi l’ANEMF et l’ISNAR-IMG. (Source)
________________________________________________________________________________________________________
• Ils disent stop aux bugs dans la rémunération des maîtres de stage des universités

22/08 – Les maîtres de stage des universités du SNEMG dénoncent une nouvelle fois les bugs dans le versement de leurs rémunérations. Soutenus par les internes de l’Isnar-IMG, certains n’excluent pas des actions fortes à la rentrée pour se faire entendre. (Source)
________________________________________________________________________________________________________
• Les maîtres de stage s’insurgent du « retard inacceptable » de leur rémunération

22/08 – « Les MSU sont confrontés au bon vouloir des services administratifs », précise le SNEMG, qui réclame, avec les internes de l’ISNAR-IMG, un « cadre plus sécurisé pour les MSU » avec un délai de paiement imposé aux facultés. (Source)
________________________________________________________________________________________________________

• Le Collège des internes de médecine générale de l’Océan Indien rejoint l’intersyndicale nationale

09/08 – Les internes de médecine générale de l’Océan indien, au travers de leur collège (CIOI-SMG), rejoignent le réseau de l’Intersyndicale nationale autonome représentative des internes de médecine générale (Isnar-IMG). C’est ce qu’indique l’intersyndicale ce 9 août dans un communiqué. Il s’agit de la première structure ultra-marine à franchir ce pas, note-elle. (Source)
________________________________________________________________________________________________________

• Les jeunes et futurs médecins fustigent la subjectivité du rapport Vigier

06/08 – Les deux syndicats d’internes (ISNAR-IMG et ISNI) et celui des jeunes généralistes (ReAGJIR) dénoncent ainsi « le prisme illusoire de la coercition » et accusent le rapporteur, le député Philippe Vigier (UDI), de brandir « inlassablement sa proposition inefficace et dangereuse de conventionnement sélectif ». Ils regrettent surtout que « faisant fi des avis recueillis lors des auditions, le rapporteur s’est servi de cette tribune pour y introduire un avis personnel ». (Source)
________________________________________________________________________________________________________

• Les propositions sur l’accès aux soins suscitent peu d’engouement et consternent même les étudiants

27/07 – De la consternation. C’est ce qu’a inspiré le rapport de la commission d’enquête sur l’accès aux soins dévoilé le 25 juilletaux formations de jeunes et futurs médecins. L’Anemf, l’Isni, l’ISNAR-IMG et Reagjir, dans un communiqué commun ce 27 juillet, font part de leur déception. (Source)
________________________________________________________________________________________________________
• Les internes en stage dans un désert médical bénéficieront de 200 euros brut par mois pour se loger

05/07 – « Plus qu’une simple aide au logement, ils sont de véritables lieux de vie et de partage d’expériences pour les étudiants en stage sur un même territoire, souvent loin de leurs attaches sociales et familiales », souligne l’Isnar-IMG. (Source)
________________________________________________________________________________________________________

• Déserts médicaux : création d’une indemnité d’hébergement de 200 euros pour les internes

05/07 – L’ISNAR-IMG a « salué » dans un communiqué cette mesure, « encourageante pour favoriser la découverte des territoires ». Cependant « cette indemnité ne peut se penser isolément, et d’autres solutions sont à déployer, comme les internats ruraux », où sont rassemblés des étudiants de différentes filières médicales, plaide le syndicat. (Source)
________________________________________________________________________________________________________
• Les internes de médecine générale lancent #pretaminstaller, hashtag pour répondre aux pro-coercition

25/05 – Avec le hashtag #pretaminstaller, le syndicat entend bien contredire tous ceux qui affirment que la jeune génération ne veut plus s’impliquer dans un cabinet. « Nous souhaitons déconstruire les idées reçues, les jeunes généralistes sont dynamiques et enthousiastes à l’idée de s’installer en zone sous-dotée si on leur en donne les moyens ! », martèle Marion Bouty, porte-parole de l’ISNAR, contactée par Le Généraliste. (Source)
________________________________________________________________________________________________________
• Les infirmiers dits de pratique avancée seront-ils le nouveau visage de notre système de santé ?

23/04 – TRIBUNE – Cette nouvelle profession contribuera à redéfinir l’accompagnement du patient dans son parcours de santé, et ce en collaboration avec tous les professionnels du secteur. (Tribune co-signée par l’ISNAR-IMG – Source)
________________________________________________________________________________________________________
• « Les infirmiers en pratique avancée ne prendront la place de personne », clament des médecins enthousiastes

25/04 – En parallèle à cette tribune, les internes de médecine générale de l’ISNAR-IMG ont pris le soin de rappeler par voie de presse que l’arrivée de cette nouvelle profession, certes bienvenue, ne peut se faire si le médecine généraliste n’est pas confirmé dans son poste de « garant de la coordination du parcours de soins »(Source)
________________________________________________________________________________________________________

• Vers un internat de médecine générale en quatre ans ?

19/04 – Militant pour une maquette réévaluée dans sa globalité, l’ISNAR-IMG prévient qu’il restera vigilant et n’acceptera pas que cette année supplémentaire soit « un simple ajout bricolé ». Pas question non plus que l’allongement des études soit « l’occasion de remplacements déguisés sous prétexte de formation, réponse inadaptée à la problématique de l’accès aux soins ». (Source)
________________________________________________________________________________________________________

• Les internes prêts à envisager une quatrième année sous certaines conditions

16/04 –   « Un nombre suffisant de stages ambulatoires, et donc de Maîtres de Stage des Universités, et un véritable investissement pédagogique du parcours de formation actuel sont nécessaires avant toute réévaluation de la durée du DES », écrit dans son communiqué la porte-parole Marion Bouty, qui appuie également une revue à la hausse des effectifs des enseignants en médecine générale. (Source)
________________________________________________________________________________________________________
•  DES de médecine générale à 4 ans : le « oui mais » des internes de l’ISNAR-IMG

16/04 – Toutes les bases régionales de l’ISNAR-IMG ont été sondées. Le résultat montre que l’ajout d’une 4e année est envisagé uniquement si « la maquette est réévaluée et repensée avec une logique de formation »,souligne au « Quotidien » Marion Bouty, porte-parole du syndicat. « L’allongement de la maquette ne doit pas être un remplacement déguisé pour combler le manque d’effectifs médicaux, explique-t-elle.Il faut des critères pédagogiques ». Autre clause : les futurs généralistes devront avoir un parcours de formation personnalisé autour du projet professionnel « avec la possibilité de stages libres », précise l’ISNAR-IMG. (Source)
________________________________________________________________________________________________________
• INTERNAT EN MG : VOUS REPRENDREZ BIEN UNE ANNÉE ?

16/04 – « Les internes disent pourquoi pas, mais posent leurs conditions », tempère néanmoins l’intersyndicale dans un communiqué paru ce lundi. Elle pose comme prérequis une hausse des effectifs d’enseignants en médecine générale, et s’opposera à une réforme qui transformerait l’année supplémentaire en « ajout bricolé », ou en un simple projet destiné à réguler la démographie médicale : « C’est la maquette dans sa globalité qui doit être réévaluée, pour une formation en quatre ans pertinente et cohérente dans le parcours de l’interne, lui permettant de concrétiser son projet professionnel ». (Source)
________________________________________________________________________________________________________
• Le gouvernement prend la mesure du mal-être étudiant
06/04 –
 L’ISNAR-IMG ouvre d’autres pistes qui « doivent également être explorées » comme une plus grande implication de la médecine du travail et du médecin traitant dans le dépistage des étudiants en difficulté. (Source)
________________________________________________________________________________________________________
• Que faire face aux déserts médicaux ?

06/04 – Que faire face aux déserts médicaux ? Faut-il, va-t-il falloir renoncer aux médecins généralistes ? Pensez-vous qu’on puisse trouver une solution aux déserts médicaux ? Débat avec Pierre Simon, Margot Bayart, Philippe Vigier et Maxence Pithon.
Retrouvez en cliquant ici la retransmission du débat dans l’émission Les Décrypteurs, diffusé sur la page Facebook du Figaro.
________________________________________________________________________________________________________
• La qualité de vie des carabins « enfin une priorité », les jeunes saluent le plan d’action du gouvernement

04/04 – L’Intersyndicale nationale autonome représentative des internes de médecine générale (ISNAR-IMG) a aussi applaudi la « réelle concertation » sur la question épineuse de la qualité de vie des étudiants en santé, « enfin une priorité ».  «Nous assistons aujourd’hui aux prémices d’un chantier qui s’annonce long mais indispensable », a réagi l’organisation, qui réclame un suivi et une évaluation des mesures dans le temps. (Source)
________________________________________________________________________________________________________
• Des mesures contre la souffrance des étudiants en santé

06/04 – Pour l’intersyndicale d’internes en médecine générale (ISNAR-IMG) aussi, « des mesures prometteuses sont annoncées« , mais « d’autres pistes doivent également être explorées » : l’accès à la médecine du travail, pouvant être « un outil de dépistage« , doit par exemple être « facilité« , et les jeunes professionnels doivent être « incités » à se tourner vers leur médecin traitant. (Source)
________________________________________________________________________________________________________
• Souffrance des étudiants en santé: Que prévoit le plan du gouvernement ?

03/04 – «Le centre national d’appui, chargé de coordonner les actions et de suivre l’évolution de la situation ne devra pas se limiter à un simple rôle d’observatoire, nuance dans un communiqué l’ISNAR-IMG. Il devra également être une ressource, un soutien, et surtout une référence en termes de recherche en pédagogie.» (Source)
________________________________________________________________________________________________________
• Plan de prévention santé: A quoi va ressembler le service sanitaire ?

29/03- Pour Marion Bouty, porte-parole de l’ ISNAR-IMG, syndicat des internes en médecine générale, « sur le fond, c’est une bonne idée de nous former à la prévention. Sur la forme, il faudra être vigilant pour que ce service sanitaire soit bien encadré et avec un intérêt pédagogique. » (Source)
________________________________________________________________________________________________________
• 3.133 euros : le nouveau prix à payer pour les internes qui veulent remplacer

27/02 – « Ça n’est pas l’avis du ministère qui dit que la Carmf peut fixer les cotisations comme elle veut et que si elle souhaite fixer les cotisations à zéro euro pour les étudiants cette année, elle pourrait », indique Maxence Pithon, président de l’ISNAR-IMG. (Source)
________________________________________________________________________________________________________
• 3 000 euros par an de cotisation CARMF pour remplacer : les internes crient au « racket »

27/02 – Pour Maxence Pithon, président de l’ISNAR-IMG, « l’affiliation doit être facultative ». Comme pour le cumul emploi-retraite, les praticiens dépassant de peu la limite de revenus permettant d’être dispensé d’affiliation pourraient être découragés d’exercer en libéral. « Cette mesure vient en complète opposition à tous les efforts pour les attirer vers l’exercice libéral », soulignent l’ISNAR-IMG et l’ISNI. (Source)
________________________________________________________________________________________________________
• Cotisation CARMF obligatoire des remplaçants non thésés : la fausse bonne idée qui « écœure » les internes

27/02 –  « C’est là une étrange sensation de racket donnée aux internes pour leur première expérience du libéral », fulminent les juniors qui ne décolèrent pas. « Voilà de quoi rendre les internes remplaçants furieux, les écœurer de l’exercice libéral, et les pousser à arrêter précocement leur activité. Nos aînés installés en recherche de remplaçants seront ravis ! » L’ISNI et l’ISNAR-IMG réclament au ministère de rectifier « de façon urgente » ce qu’ils considèrent comme « un faux pas majeur ».  (Source)
________________________________________________________________________________________________________
• Stages à la campagne : l’ISNAR-IMG veut généraliser les internats ruraux

 

09/02 – Si la charte d’Agnès Buzyn prévoit déjà une prime « transport et logement » de 200 euros par mois aux jeunes stagiaires en zone fragile (sans hébergement), l’ISNAR-IMG va plus loin en proposant en complément une aide logistique pour faciliter l’accès des étudiants à des logements à moins de 30 minutes de leur stage. (Source)
________________________________________________________________________________________________________
• Les jeunes généralistes prêts à investir les campagnes sous conditions

09/02 – Dans le prolongement de la Charte relative au renforcement de l’accès territorial aux soins signée le 6 février entre les syndicats de professionnels de santé et la ministre, l’Intersyndicale nationale autonome représentative des internes de médecine générale (ISNAR-IMG) a publié un document de propositions relatif à l’ « accessibilité des terrains de stages ruraux ».  (Source)
________________________________________________________________________________________________________
• Internats ruraux, indemnités kilométriques ou… voiture de fonction : les idées des internes pour doper les stages à la campagne

08/02 – Il y a deux jours la ministre de la Santé et les syndicats signaient une charte pour renforcer l’accès aux soins. Dans la continuité, le syndicat des internes en médecine générale, l’ISNAR-IMG, publie ce mercredi ses propositions pour « une meilleure accessibilité des terrains de stage en milieu rural »(Source)
________________________________________________________________________________________________________
• Les jeunes médecins s’interrogent sur leur indépendance
01/02 – 
Place de l’industrie du médicament au cours des études, prévention des liens d’intérêts : réunis en congrès dans la Drôme, quelque 500 internes de médecine générale de l’ISNAR-IMG ont  débattu de l’indépendance de leur formation médicale. (Source)
________________________________________________________________________________________________________
• Un généraliste récompensé pour son site Internet d’aide à la lecture de l’ECG
30/01 – 
À l’occasion du congrès des internes de l’Isnar-IMG, le Dr Florent Tronel,médecin généraliste remplaçant dans la région de Saint-Etienne, a reçu le prix Alexandre Varney pour son travail de thèse sur l’électrocardiogramme (ECG). (Source)
________________________________________________________________________________________________________
• En congrès à Valence, les internes de médecine générale cherchent un remède au mal-être des soignants

26/01 – Le président de l’ISNAR-IMG, Maxence Pithon, a réaffirmé l’urgence de mieux prendre en compte la santé mentale des professionnels de santé : « Pour un système de santé durable au service des patients , il est primordial de prendre soin de nos soignants », a-t-il plaidé en ouverture du Congrès 2018 consacré à « la médecine responsable et à la santé durable ». (Source)
________________________________________________________________________________________________________
• Les risques psychosociaux au cœur du congrès des internes de médecine générale

26/01 Les risques psychosociaux ont concentré une bonne partie des débats. « L’enquête santé mentale des jeunes et futurs médecins a mis en évidence des chiffres alarmants : deux tiers des répondants présentent une symptomatologie anxieuse et un quart rapporte des idées suicidaires », rappelle Maxence Pithon, président de l’ISNAR-IMG devant les quelque 500 internes présents. (Source)
________________________________________________________________________________________________________
• Les futurs généralistes phosphorent sur la santé durable et la médecine responsable

25/01 – « On s’est éloigné des grandes villes pour se rapprocher des territoires plus petits », explique Maxence Pithon, président de la structure jeune. L’indépendance des études médicales, le rôle sociétal du médecin, l’éco-prescription ou la qualité de vie au travail sont également au menu.  (Source)
_______________________________________________________________________________________________________
• Télémédecine : les négos ont débuté, les jeunes sur le point d’y participer ?

19/01 – « Où sont les jeunes ? », s’interroge également le syndicat d’internes Isnar-IMG. « Une telle révolution de nos pratiques ne peut être décidée sans nous », a fait savoir Marion Bouty, porte-parole de l’organisation. (Source)
________________________________________________________________________________________________________
• Télémédecine : les jeunes sont furieux d’être écartés des négociations

19/01 – « L’avenir de notre système de soins ne peut s’écrire sans ses futurs acteurs. La présence des structures représentatives des jeunes et futurs médecins aux négociations conventionnelles est indispensable pour construire le système de santé équitable et solidaire que nous voulons pour demain », écrit pour sa part l’Isnar-IMG. (Source)
________________________________________________________________________________________________________
• Face à la pénurie de gynécologues médicaux, généralistes et sages-femmes soulignent leur propre rôle central

03/01 – Cette approche interprofessionnelle fait écho à celle du Syndicat des internes en médecine générale (ISNAR-IMG) et de l’Association nationale des étudiants sages-femmes, qui appellent à une articulation de la prise en charge des femmes entre les professionnels de premier recours – sages-femmes et généralistes – et ceux de second recours, les gynécologues médicaux.
________________________________________________________________________________________________________
• Ce que Maxence Pithon, président des internes de médecine générale (ISNAR-IMG), souhaite aux généralistes en 2018

01/01 – Ce que je souhaite pour les généralistes en 2018, c’est un système de santé durable et solidaire.
L’année 2017 s’est terminée par l’annonce de la Stratégie Nationale de Santé. L’ISNAR-IMG est fière d’y retrouver nombre de propositions ambitieuses portées depuis plusieurs années. 2018 doit permettre leur mise en place efficiente. (Source)
________________________________________________________________________________________________________


• Une pierre de plus dans la formation des internes en médecine générale
21/12 – L’arrêté « Formations transversales et options » vient d’être publié au Journal officiel et l’ISNAR-IMG se réjouit de cette parution « tardive », mais qui élargit le domaine de compétence des futurs médecins généralistes. (Source)

• Internat : la liste des options et formations spécialisées transversales (FST) officialisées
20/12 – L’intersyndicale nationale autonome représentative des internes en médecine générale (ISNAR-IMG) s’est réjouie de la sortie de ce texte mais regrette « cette parution tardive ». (Source)

• Les étudiants et les jeunes médecins se rebiffent à leur tour contre la Cour des Comptes
08/12 – Dans une déclaration commune, cinq collectifs associatifs et syndicaux dont l’Association nationale des étudiants en médecine de France (ANEMF), l’Intersyndicale nationale des internes (ISNI) ou encore l’Intersyndicale nationale autonome représentative des internes de médecine générale (ISNAR-IMG) sont en effet montés au créneau, comme leurs ainés, pour dénoncer les mesures proposées le 29 novembre par les magistrats de la rue Cambon. (Source)

 • Rémunération contre permanence des soins ? Les médecins libéraux éberlués par la potion de la Cour des comptes
30/11 – De leur côté, les représentants des carabins, internes, chefs et jeunes généralistes (ANEMF, ISNI, ISNAR-IMG, l’ISNCCA, et ReAGJIR) ont exprimé tous ensemble leur agacement. « Demander à des praticiens libéraux déjà en tension d’ouvrir leur cabinet pour assurer un service d’accueil des urgences le soir est une marque d’irrespect envers les professionnels », déplorent-ils en chœur. (Source)

• « Chantage », « irrespect »… les jeunes médecins « agacés » par le rapport des Sages
30/11 – « A l’heure où le système s’interroge, il n’est pas sain qu’une haute institution de la République nie la réalité et les difficultés de terrain », assènent l’Anemf, l’Isni, l’Isnar-MG, l’ISNCCA et Reagjir dans un communiqué diffusé ce matin. (Source)

• L’ISNAR-IMG rejoint la Fédération des soins primaires pour plus d’interprofessionnalité
29/11 – L’ambition est de faire de l’interprofessionnalité une priorité. Ce 29 novembre, l’Intersyndicale nationale autonome représentative des internes de médecine générale (Isnar-IMG) annonce son adhésion à la Fédération des soins primaires (FPS) et sa première participation au conseil d’administration. Elle est la première structure jeune, souligne-t-elle, à s’investir au sein de cette fédération. (Source)

• Les facs de médecine s’équipent d’une charte éthique, avancée saluée par les carabins
20/11 – La charte éthique a été aussitôt saluée par les carabins de l’Association nationale des étudiants en médecine de France (ANEMF), les internes de médecine générale (ISNAR-IMG) et l’association Formindep.  (Source)

• Sud Radio – SEUL CONTRE TOUS :  » Sexisme à l’hôpital ? Pas plus qu’ailleurs !  »
17/11 – Invités : Marion BOUTY, Porte-Parole nationale du Syndicat d’Internes ISNAR-IMG et Hélène ROSSINOT, interne des Hôpitaux de Paris, Membre d’EURONET MRPH, Réseau Européen des Internes de Santé Publique. (Source)

• Les internes en médecine générale veulent enfin faire respecter les 48 heures de travail par semaine
11/11 – « Plutôt que de commencer par râler, nous nous sommes dit qu’il était déjà important de bien faire circuler l’information, auprès des internes et de nos structures locales » explique Maxence Pithon, président de l’ISNAR-IMG. (Source)

• Le magazine de la santé du 30/10/17
Stéphane Bouxom, représentant ISNAR : L’invité du journal répondra aux questions du Docteur Régis Boxelé et de Michel à propos du harcèlement sexuel à l’hôpital et comment briser le tabou. (Source)

• Les 3 000 internes de médecine générale ont fait leur rentrée après un choix de stage compliqué
03/11 – « Les procédures de choix ont été compliquées. Le nombre de terrain de stages ambulatoires ne permet pas de mettre tous les internes de première année en stage tout en garantissant de ne pas mettre ceux déjà en cursus en échec » explique Maxence Pithon, président de l’ISNAR-IMG. (Source)

• Les structures d’Internes s’engagent contre le harcèlement et le sexisme
28/10 – Pour l’Isnar-IMG, « les mentalités doivent changer, les langues se délier, il est temps qu’enfin la culpabilité change de camp ». Le syndicat appelle l’ensemble des soignants « à ne rien taire. En parler, c’est déjà avancer », exhorte la structure. (Source)

• Harcèlement sexuel : l’Ordre des médecins encourage à porter plainte
27/10 – « Oui, le harcèlement sexuel existe à l’hôpital et peut concerner tous les professionnels », a notamment réagi vendredi l’ISNAR-IMG, intersyndicale d’internes en médecine générale. Elle regrette que « sous couvert de tradition, « d’humour carabin », et souvent dans un contexte de liens de subordination », des actes quotidiens soient « banalisés » alors qu’ils « peuvent pourtant correspondre à de véritables violences psychologiques ». (Source)

• Harcèlement sexuel : l’Ordre et les internes appellent les victimes à briser le silence
27/10 – L’Intersyndicale nationale autonome représentative des internes de médecine générale (ISNAR-IMG) a également réagi dans un communiqué. « Les étudiants en médecine et les internes de médecine générale ne sont pas épargnés, note Marion Bouty, porte-parole de la structure jeune. (Source)

• Harcèlement sexuel : l’Ordre et les internes appellent à libérer la parole
27/10 – Pour le syndicat d’internes en médecine générale Isnar-IMG, « en médecine aussi l’omerta doit cesser« . Le syndicat de Maxence Pithon dénonce notamment « des actes quotidiens banalisés sous couvert de tradition d’humour de carabin » et appelle « à ne rien taire« . « En parler, c’est déjà avancer« , confirme la porte-parole Marion Bouty.  (Source)

• Déserts médicaux : « Les jeunes médecins aspirent à une qualité de vie »
13/10 – Alors que le gouvernement s’apprête à annoncer son plan d’actions contre les déserts médicaux, un futur praticien en zone isolée plaide pour un meilleur accompagnement. (Source)

• R3C : La réforme, quels avantages ?
01/10 – 
Stéphane Bouxom, porte-parole de l’ISNAR-IMG, se réjouit que les textes réglementaires de la R3C prévoient une qualité d’encadrement bien meilleure qu’auparavant. Mais attention, pour lui, cette amélioration ne sera possible qui si « la réforme est correctement appliquée au niveau local »(Source)

• « Non, les hôpitaux ne manqueront pas d’internes », clament les généralistes enseignants
22/09 – L’ISNAR-IMG est également favorable à cette ouverture des stages en médecine de ville. « L’internat n’est pas là pour faire tourner les hôpitaux, c’est le caractère formateur et pédagogique qui doit présider à l’ouverture des postes », affirme son porte-parole Stéphane Bouxom. (Source)

• Les futurs médecins commencent à choisir leur spécialité d’internat dans l’incertitude
28/08 – Selon l’Intersyndicale nationale autonome représentative des internes de médecine générale (ISNAR-IMG), « les futurs médecins n’ont à ce jour pas toutes les cartes en main pour prendre une décision réellement éclairée ». (Source)

• Mal-être des futurs médecins: 1 étudiant sur 5 a déjà eu des idées suicidaires
17/06 – « Ces troubles touchent également les jeunes et futurs médecins, cependant les études épidémiologiques les concernant sont peu nombreuses », relèvent les syndicats d’étudiants et jeunes médecins (Anemf, Isnar-IMG, ISNCCA et l’Isni) qui ont lancé une enquête « inédite » sur le sujet.

• RÉFORME DES ÉTUDES MÉDICALES : LES INTERNES SE DISPUTENT
26/04 – Les internes de l’ISNAR-IMG défendent, c’est vrai, une application immédiate des textes. Leur porte-parole Stéphane Bouxom confie : « notre position reste inchangée depuis le début des discussions. Nous souhaitons une mise en application de la réforme à la rentrée 2017 ». Et ce dernier de vanter une réforme, certes, « imparfaite », mais « évolutive ».

• Début de la grève des internes et manifestations à Paris et en province
18/04 – Dans un communiqué, le syndicat des étudiants en médecine générale Isnar-IMG a au contraire réaffirmé sa volonté de voir « aboutir » cette « réforme progressiste » « dès la rentrée universitaire 2017 ». (Source)

• Les internes de spécialité se mettent en grève contre la réforme du 3e cycle
07/04 – La position de l’Isni tranche notamment avec celle du syndicat des internes en médecine générale, l’Isnar-IMG, qui défend cette réforme du troisième cycle sur la partie qui les concerne. (Source)

• PROGRAMMES SANTÉ : LE TRI SÉLECTIF DES INTERNES DE MÉDECINE GÉ
28/03 – Autres mesures plébiscitées par le syndicat : mette l’accent sur la prévention et revenir sur le « tout T2A ». « Ce sont deux volets que nous défendons à l’Isnar », rappelle le porte-parole « Maisconcernant la réforme de la tarification à l’acte, on ne sait pas qui sera pris en charge et pour quelle qualité de soin. ». (Source)

• DÉSERTS MÉDICAUX : LES CANDIDATS SE GRATTENT LA TÊTE
16/03 – « Je suis rassuré sur un point, aucun candidat n’a revendiqué ou assumé des méthodes coercitives » pour améliorer l’accès aux soins, concluait hier Stéphane Bouxom, porte-parole de l’Isnar-IMG qui jouait le rôle de maître de cérémonie. (Source)

• Les jeunes médecins s’interrogent sur leur santé psychique
15/03 – Alors que la sortie du livre Omerta à l’hôpital a remis le sujet à l’ordre du jour, le quatuor des syndicats juniors (Anemf, Isni, Isnar-IMG et Inscca) a lancé une enquête sur la santé mentale des jeunes médecins. Le Dr Ludivine Nohales, CCA en psychiatrie à Lyon et vice-présidente de l’Inscca, nous explique pourquoi il faut y participer. (Source

• MÉDECINE GÉ : LES ENSEIGNANTS SE REBIFFENT
03/03 – « Nous n’avons pas de complexe d’infériorité par rapport aux autres spé », affirme de son côté Stéphane Bouxom, porte-parole de l’Isnar-Img. « Dans un premier temps la réforme va permettre d’améliorer la qualité de la formation.» Mais pour l’instant, le porte-parole de l’Isnar-Img estime qu’il serait précipité de vouloir ajouter une autre année. (Source)

• LES JEUNES MÉDECINS PARTICIPERONT AUX NÉGOS CONVENTIONNELLES
27/01 –C’est l’aboutissement d’un long combat : les structures représentant les jeunes médecins vont enfin avoir un siège aux négociations conventionnelles. L’annonce en a été faite ce matin par Marisol Touraine à l’occasion du congrès de l’Intersyndicale nationale autonome représentative des internes de médecine générale (Isnar-IMG). (Source)


• Hausse du numerus clausus : les réactions sceptiques des médecins
25/11 –
« C’est surtout un affichage politique, cela nous paraît intenable au vu des capacités actuelles », s’inquiète Stéphane Bouxom, porte-parole de l’Isnar-IMG (internes de médecine générale). (Source)• MESSIEURS LES PHARMACIENS, PIQUEZ LES PREMIERS
03/10 – 
Même son de cloche du côté de Rachel Onaisi, interne en médecine générale et vice-présidente de l’Isnar-IMG. « C’est une évolution qui est en train de se faire, il faut redistribuer les tâches pour gagner du temps médical », indique-t-elle. « Il ne faut pas que l’inter-professionnalité reste un mot abstrait, c’est une demande forte de la nouvelle génération. ». (Source)• Contraintes à l’installation et menaces de grève, les internes reçus à l’Assemblée
25/10 – « Il s’agit d’un retour en arrière inacceptable (…) Les patientèles ne doivent pas constituer un capital retraite pour les médecins. Nos patients méritent mieux que cela », se sont insurgés dans un communiqué commun, les représentants de l’Isnar-IMG, ISNI, ANEMF, SNJMG, INSCCA et ReAGJIR. (Source)• Négociations conventionnelles : Revel réinvite les jeunes
« Il nous a fait comprendre que tous les syndicats étaient d’accord pour qu’on soit présents », confie Rocha Onaisi, de l’ISNAR-IMG, qui rappelle que cette présence est en fait prévue par les textes réglementaires. (Source)• LE SERMENT DU MÉDECIN GÉNÉRATION Y : D’ABORD, S’ÉPANOUIR
26/04 – Même constat du côté des internes en médecine générale. « Les jeunes souhaitent travailler 43 heures en moyenne, afin de se laisser du temps pour la formation, la famille, les loisirs », explique Yves-Marie Vincent, président de l’Isnar-IMG. (Source)• Dans les hôpitaux, les internes ont encore du mal à réduire leur temps de travail
07/04 – Il arrive toutefois que l’interne « ne prenne pas » ces créneaux, déplore le président du syndicat d’internes en médecine générale (Isnar-IMG), Yves-Marie Vincent, ou bien que les demi-journées ne soient pas « bien inscrites sur les tableaux de service« , obligatoires.  (Source)• LES INTERNES SONT-ILS DES MÉDECINS ?
22/03 – « Dans nos études, on nous dit qu’on est médecin à partir du moment où on a le droit de prescrire », confirme Florian Savignac, vice-président de l’Isnar-Img. (Source)• RÉFORME DU TROISIÈME CYCLE : UNE AFFAIRE QUI ROULE ?
16/03 – « En ce qui concerne la médecine générale, on est d’accord sur le fond, il faudra seulement se mettre d’accord sur l’harmonisation des enseignements », déclare Yves-Marie Vincent, président de l’InterSyndicale Nationale Autonome Représentative des Internes de Médecine Générale (ISNAR-IMG). (Source)• Malgré le boycott, Touraine « attend beaucoup » de la conférence santé
08/02 – L’ISNAR, vient en effet de confirmer sa présence, très satisfait des avancées annoncée lors de son congrès du week-end dernier, en matière de nomination de postes d’enseignants de médecine générale. Et ravi de la nouvelle maquette du DES de médecine générale annoncée par le gouvernement, conforme à leurs demandes.  (Source)• Un an de stage en ambulatoire et 80 nouveaux chefs de clinique : la réforme des études de MG
05/02 – La réforme du troisième cycle des études de médecine maintiendra la durée du DES de médecine générale à trois ans, a indiqué ce vendredi Thierry Mandon, ministère de l’Enseignement supérieur, lors d’une allocution vidéo au Congrès de l’Isnar-Img. (Source)• Déserts médicaux : des aides qui ne servent à rien ?
13/01 – « Nous, les futurs médecins généralistes, on n’est pas du tout au courant des aides proposées par la convention, tranche Trystan Bacon, le président de l’ISNAR-IMG. Nous connaissons t nous appuyons les mesures gouvernementales, les contrats d’engagement de service public (CESP), et les praticiens territoriaux de médecine générale (PTMG), reconduits dans la phase 2 du pacte territoire santé ». (Source)

• TEMPS DE TRAVAIL DES INTERNES : LES HÔPITAUX À LA TRAÎNE
25/11 – Aujourd’hui, « on y est », nous dit Trystan Bacon, président du syndicat des internes de médecine générale ISNAR-IMG. « Nous sommes toujours vigilants sur l’application du décret », ajoute-il, notamment sur les « deux demi-journées de formation, qui doivent être prises par les internes » (Source)• #URPSBYWUD LES JEUNES PEU ENGAGÉS ? PAS SI SÛR…
12/10 – 
6237 adhérents au syndicat national ISNAR-IMG sur environ 10000 internes en médecine gé. De quoi faire taire ceux qui répètent que les jeunes ne s’engagent plus. « Ces chiffres sont la preuve que les jeunes s’intéressent aux syndicats », confirme Trystan Bacon, président de l’ISNAR-IMG. (Source)• ASTREINTES DES INTERNES
10/08 –  » Les CHU se disent pris au dépourvu, alors qu’ils étaient au courant de la réforme depuis le début« , nous dit Trystan Bacon, président de l’ISNAR-IMG. « Aujourd’hui, c’est une obligation pour eux d’appliquer le texte« . (Source)• INTERNAT DE MÉDECINE GÉNÉRALE : EST-CE LA TAILLE QUI COMPTE ?
14/06 –  « La durée des études est le seul sujet sur lequel nous sommes en désaccord avec les enseignants de médecine générale », explique à « What’s Up Doc » Pierre-Antoine Moinard, le président de l’Inter-Syndicale Nationale Autonome Représentative des Internes de Médecine Générale (ISNAR-IMG). (Source)• TEMPS DE TRAVAIL DES INTERNES
15/04 – L’ISNAR-IMG a publié un communiqué de presse dans lequel il décrit ce décret comme « une avancée historique », et « appelle solennellement Madame la Ministre à arbitrer négativement la demande de moratoire qui lui a été adressée et à réaffirmer publiquement un engagement fort pour que la réforme du temps de travail des internes s’applique dans les plus brefs délais » (Source)• GRÈVE DES INTERNES
24/03 – Les revendications principales de l’ISNAR-IMG sont toujours les mêmes : « report de l’examen du projet de loi au Parlement pour réécriture, et le retrait de l’article sur le tiers payant généralisé », rappelle Agathe Pesci, alors que le porte-parole insiste : « nous souhaitons que la ministre nous entende ». (Source)

• LES INTERNES ET LA LOI DE SANTÉ
13/01 – 
Le porte-parole de l’ISNAR-IMG insiste : « nous attendons des clarifications du ministère. Nous voulons des garanties, savoir dans quel sens on va. ». Et il ajoute : « aujourd’hui, nous sommes dans une situation où les internes sont inquiets pour l’avenir de l’exercice médical. » (Source)