Mobilité » Stage à l’étranger

Stage à l’étranger

Contexte :

L’article 23 de l’arrêté du 4 février 2011 relatif à l’agrément, à l’organisation, au déroulement et à la validation des stages prévoit que l’interne peut réaliser « deux stages consécutifs à l’étranger dans le cadre des stages qu’il peut effectuer hors subdivision. »

Stages à l'étranger

Pour qui ?

Pour les internes ayant validé au moins quatre semestres avant le départ.

Où ?

Renseignez-vous d’abord auprès de votre faculté pour savoir s’il existe déjà des conventions avec des facultés étrangères.
Sinon, c’est à vous de trouver votre lieu de stage et les contacts avec les coordonnateurs locaux et les maîtres de stages potentiels. Vous pouvez chercher des stages hospitaliers comme ambulatoires.
Il est également capital de se documenter sur le pays d’une manière générale, sur les lieux de stages, les structures sanitaires, le système de santé et la formation en médecine générale de votre destination que vous intégrerez dans votre projet de stage.

Quand débuter les démarches ?

Le parcours administratif est long. Il faut donc débuter l’élaboration de votre dossier au minimum neuf mois avant votre départ.
Les dates limites sont les mêmes que celles des stages hors-subdivision.

Modalités du stage

Selon la politique de votre faculté, de votre DMG et de l’ARS, vous obtiendrez l’autorisation de faire votre stage dans le cadre d’un semestre validant ou dans le cadre d’une disponibilité.

Contenu du dossier de candidature :

C’est le même que celui à préparer pour partir en stage hors subdivision.
Joignez à ce dossier un projet de stage, cosigné par vous même et par le médecin identifié comme responsable de l’interne en stage.
Une fois ce dossier constitué, il doit être remis au DMG au plus tard 4 mois avant le départ.
Le dossier est ensuite discuté en commission réunissant l’ARS, le CHU, le doyen de la Faculté et le DMG.
L’accord est donné en fonction :

  • de la qualité pédagogique du lieu de stage
  • du médecin identifié comme responsable de l’interne en stage
  • des conditions d’équivalence d’enseignement

Petits conseils qui font la différence :

Pour que votre dossier de candidature aille en la faveur d’un stage validant, démontrez-leur que votre stage sera formateur, qu’il n’y aura pas beaucoup de barrières de langue, que vous serez bien encadrés et considérés comme un interne et non comme un stagiaire observateur.
Ajoutez à votre dossier une lettre de recommandation par un de vos ancien chef, ou par une structure représentative des internes (association ou syndicat) par exemple, est un plus qui donne un poids supplémentaire pour faire pencher vers une décision favorable.

Comment votre projet sera financé ?

Ce stage étant considéré comme un stage hors subdivision, l’ARS et le bureau des affaires médicales de votre CHU de rattachement sont dans la possibilité de financer le stage, il faut les contacter le plus tôt possible car tous les internes partant en stage à l’étranger n’ont pas la chance de continuer à avoir un salaire.
Des bourses mises en place par les Conseils Régionaux ou les Conseils Généraux peuvent aussi être obtenues.

Préparez votre départ :

  • Démarches administratives : passeport, visa, assurances, services bancaires
  • Logement et transport : hébergement collectif, individuel, association sur place, personnes à contacter (MSF, ONG, associations d’étudiants…)
  • Communication : internet, téléphonie…
  • Mesures sanitaires : vaccins, prophylaxies, trousse de secours…
  • Faire un budget prévisionnel

Vous êtes enfin prêts pour votre départ. Profitez de cette merveilleuse expérience.
En cas de questions, et pour vous aider à rédiger votre projet de stage, n’hésitez pas à contacter l’ISNAR-IMG.