Pendant l’internat » Repasser les ECN

Repasser les ECN

Une alternative consiste à faire un droit au remords pour une autre spécialité.

Les candidats peuvent se présenter deux fois aux ECN((Article R632-10 du Code de l’éducation)) :

  • durant l’année universitaire à la fin du deuxième cycle ;
  • l’année universitaire suivante, sous conditions :

– L’interne qui a obtenu une première affectation et désire bénéficier d’un deuxième choix doit avoir exercé ses fonctions dans la discipline acquise à l’issue du premier choix. Il doit faire connaître, par écrit, avant la fin du premier semestre de fonctions, à sa faculté et à son CHU de rattachement, son intention de renoncer au bénéfice des premières ECN. Dans le cadre de cette deuxième et dernière affectation, les stages effectués au cours de la première année peuvent être validés au titre de la nouvelle formation choisie par le doyen sur avis du coordonnateur de DES concerné.

– Le candidat qui s’est présenté aux ECN peut demander, à titre dérogatoire et exceptionnel et pour des motifs sérieux dûment justifiés, à renoncer à la procédure nationale de choix et à se présenter une deuxième fois à ces épreuves l’année universitaire suivante. Il adresse sa demande au doyen. Une commission statue sur cette demande. Elle se prononce également sur les formations pratiques auxquelles le candidat devra participer et sur les enseignements théoriques qu’il sera autorisé à suivre en tant qu’auditeur en vue de cette seconde et dernière tentative. La composition et les modalités de fonctionnement de la commission, ainsi que le nombre maximum d’étudiants susceptibles de bénéficier de la dérogation, sont fixés par un arrêté des ministres chargés de l’enseignement supérieur et de la santé.

Dans tous les cas, les résultats obtenus au cours de la seconde tentative se substituent à ceux obtenus au cours de la première.

Cas particuliers :

– Le droit du candidat à effectuer deux fois le choix prévu est maintenu en cas d’empêchement à participer aux épreuves classantes nationales résultant d’un congé de maternité, de paternité ou d’adoption, d’un cas de force majeure ou pour raison médicale dûment justifiée((Article R632-11 du Code de l’éducation)).

– Si, lors de la procédure de choix, le candidat est dans l’impossibilité d’exprimer sa volonté pour des raisons de force majeure ou pour une raison médicale dûment justifiée, il participe à la procédure de choix, selon des modalités fixées par arrêté des ministres chargés de l’enseignement supérieur et de la santé((Article R632-12 du Code de l’éducation)).

Repasser les ECN