CDP ISNAR-IMG – ANESF : La santé des femmes, à quand une prise en charge pluriprofessionnelle ?

Les médias s’inquiètent d’une pénurie de gynécologues médicaux et des répercussions sur la santé des femmes. L’ANESF (Association Nationale des Etudiants Sages-Femmes) et l’ISNAR-IMG (InterSyndicale Nationale Autonome Représentative des Internes en Médecine Générale) tiennent à rappeler que le suivi des femmes au quotidien est également dans leur champ de compétence.

Il est extrêmement réducteur de rattacher le parcours de soins de la femme à une seule profession alors qu’il devrait être articulé entre les professionnels de premier recours, sages-femmes et médecins généralistes, et les professionnels de second recours que sont les gynécologues médicaux. C’est cette coopération interprofessionnelle qui permettra un meilleur suivi des femmes.

Malgré une pluralité de professionnels compétents dans le suivi de la femme, encore trop peu d’entre elles bénéficient en effet d’une prise en charge régulière et d’une information éclairée de l’intégralité de leurs compétences au-delà des éternels clichés se rattachant à ces professions. Effectivement, les sages-femmes peuvent pratiquer d’autres actes que le suivi de grossesse et oui, les médecins généralistes sont habilités à pratiquer, entre autres, les frottis cervico-utérins.

En tant que futurs acteurs de terrain, nous avons à cœur de travailler ensemble dans l’intérêt premier de nos patientes, et ce dès notre formation.

Les étudiants sages-femmes ainsi que les internes en médecine générale regrettent les propos tenus dans certains articles attribuant aux seuls gynécologues médicaux la capacité de réaliser un suivi médical de qualité.

S’ils reflètent ici un manque de connaissance sur l’étendue de nos compétences respectives, il est grand temps que les mentalités changent : les patientes et les couples sont les premières victimes de ces querelles passéistes.

À l’heure d’une stratégie nationale de santé tournée vers la prévention et l’interdisciplinarité, il est primordial que le gouvernement donne les moyens nécessaires aux femmes de pouvoir s’orienter et être suivies dans de bonnes conditions. Cela passe notamment par la promotion et la clarification auprès des populations des compétences de chacun des acteurs de santé.

Téléchargez le communiqué en PDF : [CDP ISNAR-IMG – ANESF] La santé des femmes, à quand une prise en charge pluriprofessionnelle

 

Contacts presse pour l’ISNAR-IMG :

Maxence PITHON – Président –
06 73 07 53 01 – president@isnar-img.com

Marion BOUTY – Porte-Parole –
06 73 07 52 85 – porteparole@isnar-img.com

Laura APPERTET – Présidente Anesf –
06 74 62 52 31 – president@anesf.com

Babette BOURLET – Attachée de presse Anesf –
06 82 91 40 80 – presse@anesf.com