Pendant l’internat » DES de médecine générale

DES de médecine générale

Dès son entrée dans le Troisième Cycle des Etudes Médicales (TCEM), l’étudiant devenu interne en Médecine Générale s’inscrit dans le Diplôme d’Etudes Spécialisées (DES) de Médecine Générale.

Pour valider celui-ci, il faut, dans les 6 ans après la première inscription au DES (soit le double des années théoriques) avoir validé les enseignements théoriques et la formation pratique.

Enseignement théorique :

Un total de 200 heures de cours est assuré par le Département Universitaire de Médecine Générale (DUMG) de la faculté d’affectation durant le DES. Le programme est fixé nationalement mais, en vertu de l’autonomie des universités, l’application en est variable d’une faculté à une autre.

Le programme est défini par :

Les enseignements généraux :

  • Méthodologie de l’évaluation des pratiques de soins et de la recherche clinique en médecine générale ;
  • Épidémiologie et santé publique ;
  • Organisation, gestion, éthique, droit et responsabilité médicale en médecine générale et économie de la santé.

Les enseignements spécifiques à la médecine générale :

  • La médecine générale et son champ d’application ;
  • Gestes et techniques en médecine générale ;
  • Situations courantes en médecine générale : stratégies diagnostiques et thérapeutiques, leur évaluation ;
  • Conditions de l’exercice professionnel en médecine générale et place des médecins généralistes dans le système de santé ;
  • Formation à la prévention, à l’éducation à la santé et à l’éducation thérapeutique ;
  • Préparation du médecin généraliste au recueil des données en épidémiologie, à la documentation, à la gestion du cabinet, à la formation médicale continue, à l’évaluation des pratiques professionnelles et à la recherche en médecine générale.

Formation pratique (les stages) :

La maquette correspond aux stages obligatoires à réaliser, soit :

– Deux semestres obligatoires dans des lieux de stage hospitaliers agréés :

  • un au titre de la médecine d’adultes : médecine générale, médecine interne, médecine polyvalente, gériatrie ;
  • un au titre de la médecine d’urgence.

– Deux semestres dans un lieu de stage agréé :

  • un semestre au titre de la pédiatrie et/ou de la gynécologie
  • un semestre libre

Il peut s’agir dans les deux cas d’un stage hospitalier ou ambulatoire (si les capacités de formation de la subdivision permettent l’accès à trois stages en ambulatoires ou plus).

– Un semestre auprès d’un médecin généraliste, praticien agréé-maître de stage des universités (MSU).

– Un semestre selon le projet professionnel de l’interne de médecine générale, effectué en dernière année d’internat, soit en médecine générale ambulatoire (sous la forme d’un Stage Ambulatoire de Soins Primaires en Autonomie Supervisée ou SASPAS), soit dans une structure médicale agréée.

Au moins un semestre de formation doit être réalisé dans un Centre Hospitalier Universitaire (CHU). Il est possible de ne pas effectuer ce dernier, sur dérogation du coordonnateur local, dans le cas où les terrains de stages disponibles ne permettent pas d’effectuer ce stage((Code de l’éducation, partie règlementaire, livre VI, titre III, chapitre II, section 3, sous-section 2, article R632-17)).

Le DES est validé par la présentation d’un mémoire, dont les modalités sont définies par chaque DUMG.

La thèse, donnant le titre de Docteur en Médecine, doit être validée, au plus tard, trois ans après l’obtention du DES.